ACCUEIL - les fondateurs de l'UNC.

Georges Clémenceau L'abbé BrottierEn 1917, des combattants convalescents éprouvent la nécessité de maintenir et de renforcer les liens qui se sont créés durant la Grande-Guerre.
Une première structure de rassemblement voit le jour, elle est présidée par le général Léon Durand.
Début 1918, le Père Brottier demande à Georges Clémenceau de cautionner la naissance de l'Union Nationale des Combattants (UNC). Ce dernier accepte. Les statuts sont déposés en novembre 1918 et publiés au JO. Début 1919, le général Durand préside la première AG. La devise est "unis comme au front". L'association se développe rapidement en France comme en Outre-mer.

À gauche : Georges Clémenceau (1841-1929), journaliste, médecin, Président du Conseil, Ministre de la Guerre.

À droite : L'Abbé Daniel Brottier (1876-1936), ancien aumonier militaire, réorganisateur des Apprentis Orphelins d'Auteuil.

L'UNC est reconnue d'Utilité Publique le 2 mai 1920, ses buts principaux sont :
- Faire reconnaitre le droit à réparation des Anciens Combattants, accompagné de la reconnaissance de la Nation.
- Participer au devoir de mémoire en participant aux cérémonies, au recueil de témoignages et de leur diffusion auprès des scolaires et universitaires (entre autres).